Neptune et le Dieu de la mer

Envoyé au départ de la Whitbread 1977 à Plymouth, le spi de Neptune a marqué les esprits. Pour la prochaine OGR 2023,le bateau va de nouveau porter fièrement l’emblème du dieu de la mer. Mais d’où vient ce logo ?

Posté le 4 mai 2022

C’est Jean Olivier Héron qui est l’auteur de cet emblème du dieu barbu. Il le dessina en 1966, à la belle époque de la revue Neptune-Nautisme dont il était le directeur artistique dès sa création en 1963. C’est dans le foisonnement éditorial de ces riches années qu’il voit le jour. Il fut dessiné, non pas comme on pourrait le croire pour la revue mensuelle, mais pour un département d’édition1 de la société JL Roth, dirigé par Henri de Constantin, également propriétaire des revues Neptune-Nautisme, et Caravaning.

Keith Beken

Couverture de la revue Neptune-Nautisme de Octobre 1977 : Neptune au départ de la Whitbread le 28 août au large de Portsmouth. Photo Eric Guillemot.

« Gloire de la Voile »

Cette société d’édition Neptune commença avec la publication de quatre ouvrages majeurs montrant les photographies puisées dans les milliers de plaques de verre de la dynastie Beken basée au cœur de l’île de Wight. La firme « Beken and sons » fut créée en 1896, année des premières prises de vue réalisées au moyen d’un canot à rames. Au fil du temps, Cowes devient la mecque de la voile avec des bateaux en provenance du monde entier venu courir dans le Solent. Avec talent, les générations « Beken of Cowes » font provision d’une inestimable collection de clichés en noir et blanc, puis en couleur. C’est une véritable anthologie de photos de mer que l’équipe de Neptune a publiée à travers quatre albums : « Gloire de la Voile » (1966), « Les géants de la voile » (1968), « Beauté de la voile » (1969), « La Course » (1975).

Beken - Gloire de la voile Les géants de la voile
Couverture du livre de Beken Couverture du livre
« Gloire de la Voile » « Les géants de la Voile »

Et c’est pour le premier de ces ouvrages que JOH dessina la figure barbue du Dieu Neptune. Il faudra attendre janvier 1982 pour que cette illustration soit imprimée sur la tranche de la revue Neptune-Nautisme à l’occasion d’un changement de format.

Keith Beken

Keith Beken (1914-2007) (Extrait du livre « Gloire de la Voile »)

Sous le regard du dieu Neptune

En 1977, Bernard Deguy, photographe à la revue, et armateur du bateau pour le tour du monde, cherche pour son spinnaker, une idée d’illustration en adéquation avec le nom du bateau. Georges Commarmond, lui reproduit, sur une simple feuille de papier A4, le fameux logo du Dieu de la mer que Jean-Olivier Héron avait inventé pour le premier livre de Beken.

Les géants de la voile - Logo Neptune

Logo Neptune sur la couverture du livre « Les géants de la Voile »

À l’époque, Georges est illustrateur au journal Neptune-Nautisme et coureur au large. Il a disputé deux tours du monde en course. En 1973 à bord de Kriter dans la première Whitbread avec Jack Grout et Michel Malinosky, en 1975 sur Kriter II sous les ordres de Olivier de Kersauson qui l’a surnommé « Bic et bouc ». C’est à partir du croquis de Georges que Patrick Urutti de la voilerie Hood de Nice, va reproduire, au moyen d’un minutieux quadrillage, la tête du dieu Neptune en vraie grandeur, au moyen de feutres de couleur de marque Onyx. Cette opération longue, fastidieuse et délicate, réalisée sur le plancher de la voilerie, va demander beaucoup de temps et de la patience. Il s’agit, à l’époque, de la plus grande illustration jamais reproduite sur un spinnaker !  En course, la figure du dieu Neptune, présente sur les 200 m2 du grand spi, va surplomber la vague d’étrave. Daniel Gilles sur fond de spi pendant la Whitbread 1977/78

Daniel Gilles sur fond de spi pendant la Whitbread 1977/78

Dans un déferlement d’écume blanche et un grondement sourd, accompagnés par les dauphins facétieux, les équipiers de Neptune surfent dans l’environnement magique des hautes latitudes sous le regard du dieu de la mer !

Paul Ayasse, bricole en bout de tangon au passage de Madère

Paul Ayasse, bricole en bout de tangon au passage de Madère

Jean Olivier est bien ce magicien du rêve

En 1971, le talentueux illustrateur quitte le mensuel voile et moteur afin de créer la revue Voiles et Voiliers. Il dessine alors le fameux « poisson ailé » qui deviendra le logo du journal dédié à la voile à 100 %. Le numérique est encore dans les limbes, et JOH dessine à la main des « layout » qui sont de véritables œuvres d’art ! C’est l’époque des grandioses illustrations intitulées « Comment naissent les bateaux ? ». Ces « métamorphoses » connaissent un formidable succès. Elles décorent la chambre de nombreux navigateurs. À partir de 1972, JOH sévit en même temps pour Voiles Gallimard en créant la collection « Le monde meilleur ».
Puis il se passionne pour les livres pour enfants. Le Département Gallimard Jeunesse créé et dirigé avec son compère Pierre Marchand marque le milieu professionnel de l’édition consacrée à la jeunesse (1000 soleils, Folio Junior, Découvertes). Certains livres seront illustrés par Marc PG Berthier, peintre du département de la Marine et illustrateur chez Voiles et Voiliers. L’originalité du traitement des sujets, la richesse de l’illustration et la qualité de la mise en page vont constituer un véritable événement éditorial. En matière d’édition jeunesse, il y aura l’avant et l’après tandem Héron-Marchand ! En 1998, JOH quitte Gallimard après vingt-cinq années de service pour se consacrer à « Gulf Stream » sa propre maison d’édition. Il s’éteint en 2017 à l’île d’Yeu, son port d’attache ou, en avance sur la mode du télétravail, il avait établi sa base dès 1974. Jean Benoit Héron a suivi la passion de son père. Il est l’illustrateur de nombreux articles et livres traitant de la mer et de l’histoire des bateaux, actuellement publiés chez Glénat.

Photo de Jean Olivier Héron à l’ile d’Yeu en 2011

Photo de Jean Olivier Héron à l’ile d’Yeu en 2011

Les dates

1966 - Emblème sur le premier livre de Beken de la collection Neptune
1977 - Emblème sur le spi du bateau Neptune pour la Whitbread 1977/78
1982 - Emblème sur la revue nautique Neptune-Nautisme


  1. Après les livres de Beken, les éditions Neptune, associé aux éditions Arthaud, publient plusieurs ouvrages techniques siglés du dieu Neptune de JOH : « Au Large » écrit par Alain Gliksman en 1967, « Pratique de la Voile » d’Yves Louis Pinaud en 1973, « La Croisière » de Michel Malinosky et Daniel Gilles en 1975. ↩︎