Transatlantique : Pointe-à-Pitre - Horta

Le journal de bord de Neptune

Posté le 20 janvier 2022

La fin de l’année 2021 marque les derniers jours de Neptune aux Antilles. En décembre, sous la direction de la société « Seafous, les Amis de Neptune », le célèbre sloop a mené l’opération « Défi Neptune 60 » pour faire naviguer les marins du Service Militaire Adapté (RSMA) et fêter avec succès les 60 années d’existence de la création du régiment. Après de belles navigations sous le soleil des tropiques depuis de longues années, il est dorénavant aux ordres d’une nouvelle équipe dirigée par Tan Raffray. Ils sont à bord depuis les premiers jours de l’année 2022.

Cette parenthèse antillaise dans la vie du bateau qui s’ouvre aujourd’hui pour trois années est le fruit d’une réflexion concertée, et partagée par tous : la décision de voir Neptune au départ de l’OGR (Ocean Globe Race), une course autour du monde par étapes et en équipage, dont le départ sera donné en septembre 2023, et qui célèbre les cinquante ans de la naissance de la Whitbread en 1973.

L’équipage du Neptune pour le convoyage

Pour l’heure, Neptune taille sa route en atlantique nord au creux de l’hiver en direction de la Bretagne. Il a quitté la Guadeloupe le 4 janvier sous équipage réduit de convoyage. Les conditions météorologiques sont difficiles avec beaucoup de vents souvent contraires. La route directe est impossible à cette époque de l’année et le grand sloop en aluminium a dû arrondir sa route par le nord (distance 2 260 milles). Il a touché l’île de Faial aux Açores le 20 janvier à la suite d’une traversée musclée. Après une escale de deux jours, son skipper Tan Raffray compte reprendre la mer en direction de la Bretagne éloignée de 1 200 milles, ce qui représente 8 à 10 jours de navigation.

L’arrivée aux Açores

Début février, Neptune sera mouillé dans un port du golfe du Morbihan. Pour l’équipe de FRA 7 (numéro de voilure du 8 m JI Hispania à bord duquel navigue le futur équipage de Neptune depuis plusieurs années), l’aventure a vraiment commencé.

Dans un prochain « journal », nous reviendrons sur cette traversée, et nous vous tiendrons au courant du programme à venir.